RECOSUP : RECO-SOUK ou RECO-MOINS ?

Vous avez reçu fin septembre une information générale relative à l’évolution du RECOSUP (REtraite COllective SUPplémentaire), puis récemment un formulaire vous proposant de modifier le 15/12 au plus tard les principes de gestion financière de vos avoirs. Considérez-le avec soin.Vous cotisez mensuellement à ce régime obligatoire à concurrence de 0,5 % de votre salaire. L’employeur abonde votre versement à 200 %. Vous pouvez également y effectuer des versements volontaires, sources de réduction fiscale.Depuis 10 ans, les organisations syndicales n’ont cessé de demander une refonte de l’architecture de RECOSUP. Total n’a malheureusement évolué sur ce sujet qu’à partir de l’annonce, fin 2015, du rapprochement de CNP avec AG2R La Mondiale, pour former aujourd’hui le nouvel assureur Arial CNP.Total a si bien accompagné Arial CNP que, fin 2017, elle osait proposer à la signature des organisations syndicales un nouveau régime dont la conséquence était de spolier de nombreux assurés, jusqu’à leur départ en retraite, du bénéfice du taux minimum garanti (TMG, en moyenne sur 189 M€ au 1/1/2018, 1,54% net de frais) associé à chacun de leurs investissements passés dans le fonds en euros. Le SICTAME avait fortement réagi, notamment par le tract En marche vers le racket sur le RECOSUP ? de septembre 2017.Total recula et une nouvelle négociation fut entamée qui, faute de clarté de la part de la direction et de l’assureur (à dessein ?), a finalement abouti à certaines dispositions peu favorables aux assurés, ainsi que vous pourrez le constater ci-après.